La France a la chance d’avoir le meilleur expert mondial en maladies infectieuses, le professeur Didier Raoult qui dirige l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée à Marseille.
Son équipe : 2 dans le Top 5 et 4 dans le Top 30.

Il propose une solution scientifiquement prouvée, moderne, simple et peu coûteuse pour sortir de la crise sanitaire et économique actuelle.

Tests à Marseille et en Chine

La Chloroquine et ses dérivés ont démontré leur efficacité sur des tests réels faits sur des patients à Marseille. La charge virale a diminué de 85% en quelques jours. D’autres études ont été menées en Chine avec succès.

Premiers résultats sur la chloroquine

Le protocole : dépister et traiter


Le professeur a proposé un protocole simple que l’on peut mettre en place rapidement sur tout le territoire :
1/ on prend des mesures sanitaires drastiques pour l’ensemble de la population sans avoir à les confiner totalement.
2/ On dépiste massivement les cas suspects ce qui est techniquement possible partout en France
3/ On les isole et on les traite.
A Marseille, le Dr Raoult a testé plus de 15000 personnes et a traité tous les porteurs du virus.
Pourquoi ne pourrait-on pas le faire partout ?

Analyse et donnée épidémiques

l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée à Marseille

 EXIGEONS IMMEDIATEMENT LA MISE EN OEUVRE DES RECOMMANDATIONS DU PROFESSEUR
DIDIER RAOULT :  DEPISTAGE ET TRAITEMENT DES PATIENTS POSITIFS AVEC DE LA CHLOROQUINE.

Signons la pétition 

Réaction du ministère de la santé

Le professeur Raoult a informé de l’efficacité du médicament début mars. Il était possible d’agir tout de suite et la situation actuelle serait tout à fait différente.
Les résultats avaient été accueillis avec un enthousiasme mitigé par le ministère de la santé :
Le ministre a estimé que les résultats « intéressants » de l’IHU devaient être soumis aux « processus de validation » scientifiques. Et il a annoncé avoir donné son feu vert à « un essai plus vaste (…) sur plus de patients »,
Le gouvernement a autorisé des tests uniquement le 17 mars, plus de 2 semaines après en laissant l’épidémie se répandre.

Que met-on dans la balance pour décider ?
Pourquoi cette position si frileuse alors que ce médicament est couramment utilisé contre le paludisme depuis plusieurs décennies et que cela ne leur pose aucun problème ?
On nous parle aussi de « possibles effets secondaires« .
Quel traitement n’en n’a pas ? Ce qui compte c’est le rapport bénéfice / effet secondaire.
Confiner tout un pays n’at-il pas aussi d’effets secondaires gravissimes ?
Pourquoi attendre que des centaines de personnes meurent sous prétexte que d’autres essais soient menés
par « d’autres équipes que celle de Didier Raoult » ?
Je crois que si l’on savait tous les jeux de pouvoirs qui se trament dans l’ombre, cela nous ferait froid dans le dos. Et pendant ce temps, les gens meurent !
Pourquoi attendre alors que d’autres pays ont adopté son protocole ? (Chine, Israël, USA, Maroc…)

En dépistant massivement, les personnes non porteuses du virus sont identifiées. Elles peuvent vivre et travailler à nouveau normalement en respectant strictement des consignes sanitaires. Cela permettra de sauver des vies ainsi que l’économie Française et Européenne.

Décision de l’IHU de Marseille pour sauver des vies : Déclaration du 22 mars 2020

Etant donné l’attentisme et la course contre la montre pour sauver des vies, le professeur Raoult et son équipe ont décidé de ne pas attendre et de soigner tous les malades fébriles qui viennent le consulter.
Nous saluons le courage du professeur Raoult et de son équipe qui ont décidé d’être fidèles à leur serment d’Hippocrate et d’obéir à leur devoir de médecin qui est de diagnostiquer et de traiter.

Nous vous invitons à soutenir le positionnement fort de cette équipe et à signer la pétition.

Signons la pétition en cliquant sur ce lien

CULTIVER LA VIE 
Christine Pasquier

Tout sur le coronavirus : https://www.mediterranee-infection.com/tout-sur-le-coronavirus/

Partager :