Cultiver la vie c’est notre passion

A ce titre, nous nous réjouissons, encourageons, participons à tout ce qui favorise et nourrit la vie.

Comment interpréter la gestion de la crise qui frappe le monde ?

Qu’est-ce qui fait que la loi de la vie n’est pas une priorité dans la mise en œuvre de solutions ?

Le gouvernement dit qu’il n’y a pas de traitement alors que de nombreux médecins savent comment soigner mais on ne leur en donne pas les moyens.

Qu’est-ce qui motive l’interdiction de soigner et les menaces à l’égard des médecins qui, fidèles au serment d’Hippocrate décident de faire le nécessaire pour sauver des vies ?

Pendant que les passions se déchainent autour des traitements, conflits d’intérêts, conflits d’ego et autres, les patients et les soignants sont victimes avec pour conséquence des souffrances et des morts inutiles.

Devant ce constat nous ne pouvons pas rester passifs, nous citoyens français, patients et soignants.

C’est pourquoi nous vous présentons proposition d’action collective pour retrouver nos droits de soigner et d’être soignés.

Nous remercions Silvano Trotta, un lanceur d’alerte qui travaille en contact étroit avec le monde médical. Il nous présente un collectif d’avocats, souhaitant mener une action collective pour que les médecins aient le droit de soigner, et nous, de nous faire soigner.

Même si certaines statistiques laissent à penser que l’épidémie toucherait à sa fin, il nous semble important de prendre dès maintenant des mesures pour protéger nos droits à l’avenir car ce genre de situation risque de se reproduire.

Vidéo : Le droit de soigner et d’être soigné
Proposition d’action collective

Silvano Trotta et Maître S.Manna 28 avril 2020 (39 mn)

https://www.youtube.com/watch?v=rgamPDmKDoc&feature=youtu.be

Pour participer : https://noublionsrien.fr

Difficultés des médecins

Le site SERMO (site destiné aux médecins) mentionne que plus de 50% des médecins utilisent l’hydroxychloroquine couplée à l’azithromycine (un antibiotique) avec 98% de succès.

Les médecins français n’ont pas le droit d’utiliser la chloroquine sauf dans les cas avancés, ce qui n’est pas efficace.

Extrait de l’article du Professeur Joyeux : Optimisme contre le Covid 19 (28-4-20)

« Le conseil national de l’ordre des médecins n’a guère été plus brillant, empêchant les généralistes ayant eu d’excellents résultats à moindre frais contre le Covid19, de le faire savoir à leurs propres collègues et au grand public. Alors que nous sommes en état de guerre et que chaque vie compte. 

On le voit bien tous les soirs, quand le directeur général de la santé compte les morts de cette guerre, sans donner le moindre conseil thérapeutique de santé à ceux, nombreux qui sont des malades potentiels. Il rapporte le plus souvent les décès des personnes de plus de 70 ans, arrivant trop tard dans les unités Covid et qui sont étiquetées en quelques jours ”patients LATA”, ce qui signifie pour eux Limitation et Arrêt de Thérapeutiques Actives. Ils finissent leur vie en sédation profonde.

À cette interdiction faite aux médecins généralistes, pourquoi pas à notre collègue Didier Raoult, s’ajoutent les risques de la poursuite de médecins qui ont pourtant sauvé des vies humaines ….

Combien de spécialistes de santé publique, qui ne voient jamais de malades, mais se proclament dans les médias en faveur d’études fondées sur la méthode du tirage au sort, choisiront le placebo s’ils sont atteints par le virus ? »

https://www.famillessanteprevention.org/conseils-de-sante/optimisme-contre-le-covid-19/?base=977&campaignId=228&segmentId=302&shootId=1154

Des médecins s’insurgent contre le manque de liberté de prescrire et de ne pas pouvoir soigner et être fidèles à leur serment d’Hippocrate.

Christian Perronne le 27 avril 2020 <https://youtu.be/6CB9gmJ_JHg >
« l’évidence scientifique émerge de partout.. 98% de succès de la chloroquine… La France aujourd’hui a le record du monde de la létalité (mortalité) devant l’Italie, l’Espagne, le Portigal… Que vous imaginiez qu’on vous demande un placebo quand le traitement marche à 98%, c’est du délire scientifique, je ne peux pas admettre cela. »

C’est pourquoi des médecins lancent de plus en plus des pétitions.

Témoignage d’un médecin : Jean Louis Bellaton

« Encore inscrit au Conseil de l’Ordre, je viens de soigner une dizaine de personnes atteintes du covid 19 et j’y suis passé moi-même sans encombre en n’hésitant pas à prendre Nivaquine + antibiothérapie.

Oui, on n’est pas certain de l’efficacité de ce traitement… mais alors, que proposer à nos patients ? Pour mes amis et parents, comme pour moi, je n’ai pas hésité. »

Toxicité de l’hydrochloroquine ? J’en ai prescrit comme tous les autres médecins pendant 50 ans (sans qu’on m’emmerde) contre le palu et dans certaines affections rhumatismales sans le moindre incident alors que j’ai dû hospitaliser des cirrhoses au paracétamol chez des non alcooliques, sans parler des hémorragies digestives sous aspirine… » 

Mensonge d’état : les médecins portent plainte contre le gouvernement français – 23-3-20 (8mn24)

https://youtu.be/TKugyZQEHQ4

Un collectif de plus de 600 médecins et soignants a porté plainte contre le premier ministre et l’ancienne ministre de la Santé pour « mensonge d’État». #allezlesblouses

 

 

 

 

 

Partager :